L’amour et la douleur, deux amants inséparables

J'ai longtemps cru et dit à qui voulait l'entendre que "la souffrance, la peur, la jalousie, ce n'est pas de l'amour, c'est de l'absence d'amour", parce que j'avais cette vision spirituelle et idéalisée de l'amour qui en faisait une étoile immaculée, irradiant de lumière et sans tâche. Mais c'était faire l'erreur de partir du monde … Lire la suite L’amour et la douleur, deux amants inséparables

Publicités

Apprendre à exprimer son amour : ne faites pas à autrui ce que vous voudriez qu’on vous fasse. Faites à autrui ce qu’il voudrait qu’on lui fasse.

L'un des plus grands obstacles à la relation humaine authentique, c'est la projection. Quand, par économie cognitive, on projette sur les autres notre propre fonctionnement, en partant de l'idée que tout le monde fonctionne pareil. Ça permet d'économiser de l'énergie en apparence, car on n'a alors pas besoin de découvrir l'autre dans tout ce qu'il … Lire la suite Apprendre à exprimer son amour : ne faites pas à autrui ce que vous voudriez qu’on vous fasse. Faites à autrui ce qu’il voudrait qu’on lui fasse.

De la souffrance à la vitalité, partie IV: Trois couleurs narratives: dramatique, utilitaire et ludique

Cet article est le quatrième article d'une série destinée à réfléchir aux mécanismes de la pensée. Partie I Partie II Partie III Dans celui-ci, nous étudieront trois couleurs différentes qui peuvent teinter les narratifs que l'on élabore sur le monde, et par la suite déclencher des émotions associées à ces colorations émotionnelles. Je tiens à … Lire la suite De la souffrance à la vitalité, partie IV: Trois couleurs narratives: dramatique, utilitaire et ludique