Moana et le pouvoir de l’empathie, partie VI

L’affrontement final : De l’autre côté de la peur

Elle explique son plan au poulet, qui ne comprend pas ce qu’elle dit, mais elle lui explique quand même et le protège : elle le respecte et prend soin de lui bien qu’il n’ait a priori rien à lui apporter. (Il y a certainement une symbolique à tirer autour de cette relation entre Moana et le poulet)

66.png

Notons au passage qu’elle s’attache les cheveux pour la première fois de tout le film.

***

L’affrontement entre Te Ka et Moana reprend certains des gestes de Maui face aux coconuts: Moana est devenue adulte dans la navigation. Elle n’a pas peur, elle sait ce qu’elle doit faire et elle le fait, même si elle meurt. Elle fait ce qu’elle a a faire. This is her design.

Lors de l’affrontement, Heihei récupère la pierre qui allait tomber dans l’eau juste au pied de Te Ka. Et il rend la pierre à Moana au lieu de la manger : finally, il a été utile, voir même vital au dénouement de l’histoire.

66.pngSigne, peut être, que même les êtres prétendument inutiles peuvent au final faire la différence à leur manière, et qu’il vaut la peine d’être dans le non sacrificiel aussi avec eux.

***

Finalement, Maui revient aider Moana (alors qu’il était parti et que l’Océan ne l’en avait pas empêché) : il est revenu de son plein gré, sans être forcé par l’Océan.

66.png

L’amour, c’est regarder ensemble dans la même direction 😉

« J’assure tes arrières, chosen one. Va sauver le monde »

« Merci ! »

« You »re welcome 😉 CHEERHOOOO »

Cette fois, elle est vraiment reconnaissante et il a vraiment une bonne raison de dire « de rien. »

Au passage, on peut se demander pourquoi Te Ka a peur de l’eau, et pourquoi l’Océan n’a pas pu remettre lui-même la pierre de Te Fiti. C’est une question à creuser :thinking:

Te Ka envoie une boule de feu sur Moana: L’Océan s’interpose pour amortir le choc et protéger Moana. 

66.png

Notons que Moana n’a rien demandé, c’est l’Océan qui décide seul quand il doit aider Moana. L’Océan, cet être conscient, immortel et invulnérable qui peut décider de contribuer ou non à aider en fonction de son dessein. 
Ensuite, L’Océan amène direct Moana sur l’île de Te fiti. Moana arrive sur le cailloux, a cet endroit, l’Océan ne peut plus la protéger de Te Ka. Ce que Maui comprend. Donc il décide de SACRIFIER son Hameçon pour protéger Moana (disons, d’investir la destruction de son hameçon dans le sauvetage de Moana)

66.png

Maui est prêt à mourir, lui aussi, si cela peut aider Moana à gagner du temps pour Etre qui elle est. Si cela peut l’aider à sauver le monde.

66.png

Les gens sont vraiment eux même à partir du moment ou ils sont prêts à mourir. A partir du moment ou ils préfèrent mourir plutôt que de cesser d’être eux-même.

La vie en tant qu’incarnation de Dieu se trouve de l’autre côté de la peur de la mort.

 

Troisième moment clé : Incarnation de la conscience

En montant en haut de la montagne, Moana se rend compte que Te Fiti n’est plus la.

66.png

Alors, elle observe pour la première fois un détail: la spirale au cœur de Te Ka. Et alors elle comprend vraiment tout.

66.png

Maui, lui, entame le rituel du AKA pour mourir avec Honneur : insoumis jusqu’à la mort. Il incarne Dieu. Il est prêt à mourir en héros de son propre mythe.

L’incarnation du nom de Dieu, c’est quand le sens de ta vie a plus de valeur symbolique que ta vie elle-même.

Moana brandit le cœur de Te fiti, qui rayonne de toute sa lumière. Et alors, tout change.

66.png

Tout

Change

66.png

Car Moana est devenue l’incarnation de la conscience de l’Etre, Moana est devenue la chose qu’il est le plus difficile de devenir, elle est devenue un Homme au sens de Kipling. Alors même les Dieux sont à son service. Te Ka le comprend, et elle baisse instantanément les armes.

66.png

Moana ordonne à l’Océan « Laisse la venir à moi ». Et l’Océan obéit, car alors l’Océan est serviteur de la conscience de l’Etre. Le passage s’ouvre dans l’Océan entre Moana et Te Ka, laissant cette dernière rejoindre la conscience de l’Etre incarnée par Moana. Afin de retrouver la connexion à son propre cœur, dont elle est si désespérément assoiffée.

66.png

Te Ka fonce avec rage vers Moana. « Comment ose tu brandir mon cœur, celui que vous m’avez volé ! Je vais te détruire, te réduire en cendres ! »

66.png

Moana, elle, avance sans peur. Elle est la conscience de l’Etre. Elle est la vie qui s’incarne en tant que Moana, la restauratrice du cœur de Te fiti. Elle accomplit son destin.

66.png

« J’ai traversé l’horizon pour te retrouver. »

Te Ka rampe avec ses bras, agissant depuis le manque et le vide. Moana marche paisiblement, agissant depuis l’amour et la gratitude.

« Je connais ton nom »

De même que Moana s’est reconnectée au nom de Dieu en tant que Moana en disant, dans le 2e passage clé « Je suis Moana » (Auto-empathie). Cette fois, Moana fait preuve d’expression empathique dans la relation à l’autre. Et c’est ici qu’on trouve la solution à la 2e croix. Te Ka est mélangée entre la fureur et la terreur (à en juger par ses expressions faciales)

66.png

Elle oscille beaucoup entre la colère et la peur. Moana, elle, n’a pas peur. Elle a compris. Elle a compris que toutes les émotions que ressent Te Ka ne sont que des manifestations de ses besoins. Elle est donc sereine, en paix, et uniquement soucieuse de crée une connexion de qualité avec Te Ka, de la rassurer et de l’aider à révéler la beauté qui se situe derrière le masque de la violence. Derrière le feu du dragon.

66.png

« Ils ont volé le cœur qui était à l’intérieur de toi. Mais cela ne définit pas qui et ce que tu es » (Tu n’es pas une mendiante sans cœur)

Te Ka est toujours très menaçante, enveloppe Moana de ses ténèbres et de sa chaleur ardente.

66.png

« Cette apparence n’est pas ce que tu es »

En donnant de l’empathie à Te Ka, Moana parvient à éteindre les flammes émotionnelles de celle-ci sans même avoir besoin de l’eau pour cela. Te Ka s’éteint d’elle-même. L’empathie est une stratégie non sacrificielle pour éteindre l’incendie émotionnel.

66.png

« Tu sais qui tu es »

Moana donne de l’amour à Te Ka

« Qui tu es réellement 🙂 »

66.png

Autrement dit: On me la fait pas, à moi. I got it. Le masque tombe. A la seconde, c’est fini. La violence disparaît. A la seconde.

La violence disparaît de la perception qu’à Moana du comportement de Te Ka. Et ainsi elle la reconnecte à son cœur.

66.png

Le retour de Te fiti

A la seconde ou Te Ka prend conscience de ça, qu’elle fait confiance à Moana, que la connexion s’établit, Moana restaure la pierre, et le vraie visage de Te Fiti apparaît, serein et reconnaissant vis à vis de Moana. La violence laisse place à l’amour.

66.png

Dès que Moana a pu la rejoindre ou elle était, en lui donnant de l’empathie, cela a contribué à révéler la vraie nature de Te Fiti: la déesse de la vie.

Quand Te Fiti revient, elle comprend tout : elle est aussi la conscience de l’Etre. Quand Te Fiti et Moana se regardent dans les yeux, c’est la communion: la conscience qui se reconnait elle-même.

Le premier geste de Te fiti est de reconstruire sa couronne de fleurs : que symbolise cette couronne de fleurs ? L’histoire ne le dit pas, mais à vos claviers si vous avez des hypothèses :sunglasses:

Puis elle recrée la vie sur son île.

L’Océan ramène Moana, puis Maui, puis le poulet. « Tiens, le poulet a survécu ! »

***

« Désolé pour ton hameçon »

« Bah, hameçon ou pas, t’inquiète , je suis Maui 😉 »

Maui a défusionnée de son narratif dans lequel il ne pouvait s’attribuer de la valeur qu’en étant nanti de son hameçon. Aujourd’hui, il s’attribue de la valeur même sans lui.

Te fiti ne parle pas alors qu’elle a une bouche. L’Océan non plus ne parle pas. POURQUOI les Dieux ne parlent pas dans ce film ? :thinking:

Moana s’incline, et demande à Maui de s’incliner, en hommage à la vie. Cependant, quand Maui se rend compte qu’elle le regarde, il a d’abord le réflexe de fuir l’expression de sa vulnérabilité. Ce qui lui vaut un regard désobligeant (elle mérite mieux que ça):

66.png

Maui s’excuse donc face à Te fiti: « je n’ai pas d’excuse, ce que j’ai fait était mal »

Il regrette ce qu’il a fait, il mesure les conséquence que cela a eu. Te fiti se sent entendue dans sa souffrance. Ce pourquoi elle peut instantanément pardonner a Maui et lui offrir un nouvel Hameçon.

« Cheerhoo… merci ! »

Il y a un rituel récurent dans le film. D’abord entre la grand mère et Moana, ou elles se mettent front contre front. Puis entre Te Ka et Moana. Et Moana fait aussi cela avec Te fiti, front contre front.

66.png

Te fiti crée un bateau pour Moana, qu’ils remplissent de fruits. Maui dit au coq « tu va me manquer, toi » : il ne veut plus sacrifier le coq.

Moana propose à Maui de venir avec elle car son peuple aura besoin d’un maître voyageur. Maui répond » ils en ont déjà un » (Cette fois il le pense vraiment). Et il obtient un tatouage de Moana près de son cœur.

66.png

Elle lui fait un câlin. Et il pleure (pour la première fois). Ils s’appellent par leurs prénoms: « See you Maui » , « See you, Moana »

Maui danse avec l’Océan au moment de dire au revoir. Il n’y a plus de conflit entre personne, tout est résolu.

 

Épilogue

La vie revient sur l’île de Moana, les pétales de la fleur rose s’épanouissent (n’y voir aucune connotation sexuelle bien sur, n’écoutez pas ce que dit l’oreillette)

66.png

Le cochon est la quand elle revient sur l’île.

66.png

Et l’Océan offre de nouveau un coquillage à Moana…

66.png

…qu’elle dépose en haut de la pile de cailloux.

66.png

Car à présent, ils cessent de n’être que des habitants de l’ile. A présent, ils sont de nouveaux des explorateurs, et le monde entier s’ouvre à eux. La pierre posée par son père sera donc la dernière. A moins que ce coquillage en haut de la pile des chefs signifie que, comme Arya Stark, elle renonce à sa sexualité pour consacrer sa vie à explorer le monde… Mais je ne suis définitivement pas Freudien è.é

***

Fin ! :sunglasses:

Partie I
Partie II
Partie III
Partie IV
Partie V

 

Autres exemples de ce processus de transfiguration :

La belle et la bête fonctionne selon la même mécanique mythologique, seulement elle intègre une dimension libidinale qui est, d’une certaine manière, totalement absente de Moana.

 

Pour aller plus loin:

Un commentaire sur “Moana et le pouvoir de l’empathie, partie VI

  1. Le couronne de fleurs peut être le symbole du printemps, du renouveau, de la vie.

    Peut être que si Te fiti et l’océan ne parle pas c’est parce que : l’amour ne se dit pas il se vit. Comme lorsqu’on faisait front contre front… Genre tu m’attentionne là ?! Ouh yeh c’est le pied ! Connected !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s