Moana et le pouvoir de l’empathie, partie III

La révélation du destin de Moana

Dans la grotte, Moana est mise face à une révélation : Son peuple était autrefois un peuple de voyageurs. « Nous savons qui nous sommes. Nous savons rentrer à la maison quand on en a besoin. Nous transmettons notre histoire à nos enfants dans une chaîne infinie. »

66.png

C’est alors qu’elle s’exclame avec une intense joie: « Nous étions des voyageurs !!! »

Et alors la vieille explique à Moana pourquoi ils ont cessé de l’être : Après que Maui ait pris la pierre, Te Ka est apparu et des monstres dans la mer ont détruit les bateaux qui ne revenaient plus sur l’île. C’est pourquoi ils ont cessé d’être des voyageurs: pour arrêter d’envoyer des citoyens à la mort au-delà du récif. C’était une question de survie pour le groupe que de cesser de voyager.

Cependant, la vieille reprend la prophétie qui lui permet d’avoir foi en l’avenir : Un élu un jour ira restaurer le cœur de Te fiti. Et elle lui révèle également qu’elle était présente, quand l’Océan a offert la pierre à Moana. Cette dernière apprend alors que cette pierre est le cœur de Te fiti.

66.png

« L’Océan t’a choisie.» Et l’Océan arrive à ce moment, pour confirmer les dires de la vieille. Non, ce n’était pas un rêve. Et même que je suis de l’eau qui mouille 😉 (but still not Fredian)

66.png

Et la vieille de conclure : « Tu dois partir trouver Maui ».

Premier moment clé : La bénédiction de la mère

La vieille peut mourir à partir du moment ou Moana sait, que Moana connait son destin. Car elle a fait son véritable job: transmettre le feu à Moana.

Cependant, face aux explications de Moana et à la possibilité de sauver le monde en partant en voyage, le père de Moana tourne le narratif en dérision et dit « Il n’y a pas de Maui, ceci est juste un cailloux ».

Il vit dans un monde désenchanté ou la magie n’existe pas. Il n’a pas la foi. Il jette la pierre avec indifférence : il n’en mesure pas la valeur.

C’est la vieille qui dit à Moana sur son lit de mort « Go, tu le dois. L’Océan t’a choisi ». Moana hésite à partir, ce pourquoi la vieille la rassure : « Il n’existe aucun endroit où tu pourrais aller dans lequel je ne serais pas avec toi »

Alors cette fois, Moana part pour de bon.

C’est alors qu’elle tombe sur sa mère, qui en une seconde, comprend tout. Elle comprend que sa fille va partir, et parce qu’elle l’aime, alors elle lui vient en aide. C’est le premier moment clé du film : Moana a la bénédiction de sa mère pour partir. L’autorisation de celle qui joue le rôle du médiateur entre Moana et le collectif.

66.png

C’est aussi la première scène qui m’a fait pleurer. C’est l’incarnation de la mère qui accepte que sa fille prenne des risques, qui accepte que sa fille va peut être mourir pour devenir qui elle est. Elle n’est pas dans une posture en obéissant aux devoirs prescrits par le récit collectif, elle est une mère en relation authentique d’amour avec sa fille.

***

Moana repart donc une deuxième fois, cette fois de nuit, avec comme seul cap de suivre les étoiles de la constellation de l’hameçon. Et Heihei est dans le bateau. Il hurle quand il comprend qu’il est en plein milieu de l’Océan. Il a besoin d’être rassuré pour cesser de hurler.

Plus tard, on constate que l’Océan ne veut pas aider Moana à retourner le bateau, malgré la tempête et l’orage. Moana implore de l’aide, mais l’Océan ne l’aide pas. Ils arrivent néanmoins saints et sauf sur l’île de Maui avec Heihei.

Moana reproche à l’Océan de pas l’avoir aidé. « Les poissons pissent dans toi tous les jours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

66.png

« Bah oui abrutie, tu crois je t’ai amenée ici pour rien ? »

Maui, le roi du sacrificiel

« TU CASSE LES COUILLES MAUI FAIS CE QUE JE TE DIS !!! »

« Lol, on aurait presque dit que tu ne m’aimais pas. CE QUI EST IMPOSSIBLE. J’ai pris le cœur de Te fiti pour vous aider à crée la vie, donc je crois qu ce que tu voulais dire c’est MERCI »

On peut remarquer que Maui possède des tatouages qui bougent. Il semble que ces tatouages expriment les différentes parts de lui (ou du moins, une altérité en lui), et parfois il est en conflit avec ses tatouages, ce qui nous permet de visualiser facilement ses conflits intérieurs.

Par ailleurs, ses tatouages sont le témoin de son histoire de vie (à la fin, il a un tatouage avec Moana), on peut donc supposer que ses blessures comme ses meilleurs souvenirs sont inscrits sur son corps.

Maui peut faire tout ce qu’il veut sauf flotter sur l’eau, c’est la raison pour laquelle il a besoin du bateau. Sans son hameçon, il ne peut plus se transformer, et donc il ne peut pas quitter l’île ni voyager (car il n’y a pas d’arbres sur l’île pour crée un bateau je suppose)

Maui sacrifie Moana. Et il est dès lors en conflit interne avec une part de lui, il se sacrifie lui même (son tatouage, qui est un peu l’équivalent de « la bonne conscience » comme dans Pinocchio, l’engueule).

66.png

Il veut nourrir Heihei pour le manger: il s’apprête à sacrifier le poulet aussi. Ce mec incarne la sacrificialité, il sacrifie TOUT et TOUT LE MONDE.

Puis l’Océan ramène Moana sur le bateau. Maui la pousse de nouveau, l’Océan la ramène de nouveau. Sacrifice versus life. Maui jette la pierre dans l’océan, l’Océan ramène la pierre. Maui se casse, l’Océan ramène Maui.

> Comme si l’Océan était devenu le garant du bon déroulement de l’histoire, et que personne ne pouvait s’écarter des rails qu’il a prévu.

Maui dit « j’ai pas peur du cœur de téfiti », le tatouage à l’intérieur panique et dit « BIEN SUR QUE SI TU AS LES FOUETTES »

66.png

Maui associe la pierre à une source de danger car elle est convoitée par tout le monde: Il en mesure la valeur symbolique et c’est pourquoi il en a peur. Il s’inhibe du fait d’une angoisse de castration (Argh, j’ai dit pas Freudien !!!)

Première épreuve : Se confronter ou fuir le réel

De nouveau face au danger, Moana demande à l’Océan de les aider face aux tueurs de pirates noix de coco. Et de nouveau, face au danger, l’Océan ne les aide pas.

La fonction symbolique de la vie, de l’Océan, n’est PAS de protéger du danger.

Quelle est la fonction symbolique de la vie, me demanderez-vous ? Eh bien, je ne sais pas moi, de se développer, se complexifier ? Si vous avez des idées, je suis preneur :thinking:

Maui dit « L’Océan ne t’aide pas, alors aide toi toi-même ». La ou la dernière fois, face à l’absence d’aide de l’Océan, Moana était en PLS, cette fois, face à l’absence d’aide de l’Océan, Moana est  guidée par Maui. « SORS TOI LES DOIGTS DU CUL ».

Sauf que Moana ne sait pas naviguer. Et Maui n’a pas ses pouvoirs car pas d’Hameçon

Maui est castré, il n’a pas le phallus qui lui donne sa puissance aurait pu dire Freud

C’est pendant l’attaque que Heihei MANGE le cœur de Te fiti. Moana dit à Maui qu’il faut récupérer le poulet. Maui lui veut s’échapper et dit « osef du poulet, on ne le récupérera jamais ». Alors Moana quitte le bateau avec la rame : Maui ne peut plus naviguer sans la rame, donc il est obligé d’aider Moana.

Moana pète la gueule aux noix de coco avec la rame, et évite les fléchettes sédatives. Elle récupère le poulet, et le chef des coconuts se prend une fléchette. Elle retourne sur le bateau et ils échappent aux coconuts. Sans avoir été aidé par l’Océan.

66.png

 

Dialoguer pour coopérer

Il ne veut toujours pas restaurer le cœur de Te fiti. Maui s’apprête à manger la banane qu’il a épluché quand Moana dit « Mais si tu fais ça tu serais un héros ».

66.png

(« Tu ne serais plus détesté par tout le monde pour ta connerie, tu serais de nouveau aimé »)

(Au fond, peut être que tout ce que fait Maui c’est pour se faire aimer et admiré des gens)

Il MANGE sa banane en signe de « fuck you je SUIS un héros ». Elle PREND la deuxième moitié de la banane, que Maui n’a pas encore mangé.

« Peut être que tu ETAIS un héros mais à présent tu es juste un type qui a volé le cœur de te fiti. Le mec qui a foutu la merde ». Et elle croque une bouchée dans la banane.

66.png

La banane pourrait symboliser l’argumentation entre eux. Maui mange la moitié de la banane d’un coup: il avance un argument fort à ses yeux pour défendre sa posture. Moana prend une petite bouchée: elle a aussi des arguments pour s’opposer à Maui, qui font mouche.

« Aujourd’hui, tu n’es le héros de personne ». L’Océan confirme: Tu n’es le héros de personne

« MAIS si tu sauve le monde en restaurant la pierre, tu seras le héros de tout le monde »

« Ok mais on ne peut pas faire ça sans mon Hameçon » = Je me sens castré sans mon hameçon qui me donne des pouvoirs, donc j’ai besoin de lui pour être moi-même, pour être Maui.

Donc 3  étapes: récupérer l’hamecon, vaincre Te Ka, restaurer le cœur.

A moins que tu ne veuille pas être ce que tu es. Maui, demi dieu du vent et de la mer, héros etc. Autrement dit: coopère avec moi, et avec la vie, afin de devenir ce que tu Es.

DEAL. Maui accepte de passer du sacrifice à la coopération. Il passe du principe de plaisir au principe de réalité, diraient les psychanalystes.

Maui test le champ des possibles: il fout Moana a l’eau, immédiatement ramenée par l’Océan. Alors, il comprend qu’il n’a pas d’autre choix que de coopérer. La vie ne le laissera pas faire autre chose que cela: c’est son seul et unique destin possible.

« Je ne suis pas une princesse »

« Si tu porte une robe et que tu as un animal de compagnie, alors tu es une princesse. »

Sortir du rôle prescrit par le récit collectif

« Pour naviguer, il faut savoir ou tu es, en sachant d’ou tu viens »

Ensuite, Maui apprend à Moana à naviguer. Pas parce qu’il en a envie (« Tu ne seras jamais une navigatrice, tu seras toujours une princesse »), mais parce que l’Océan lui a mis une flèche sédative de coconut dans le dos pour qu’il soit lui même dans l’incapacité de naviguer, donc, obligé d’apprendre à Moana à le faire.

Et l’Océan donne la palme à Moana, tandis ce que Maui ne peut plus bouger pour empêcher Moana de faire ce qu’elle veut. L’Océan fait un high five avec Moana.

66.png

« Si tu peux parler, tu peux enseigner. Je t’écoute »

On constate que Maui reste paralysé pendant tout le temps ou il enseigne la navigation à Moana. L’Océan est dans la coercition avec Maui.

 

66.png

« Tu mesure les étoiles, tu ne fais pas un high five avec le ciel » = Moana peut faire un high five avec l’Océan, mais pas avec les étoiles…

***

Fin de la troisième partie !

Partie I
Partie II

 

Pour aller plus loin:

 

 

2 commentaires sur “Moana et le pouvoir de l’empathie, partie III

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s